Accueil > Littérature > Poèmes > Noire mélancolie

Noire mélancolie

vendredi 13 avril 2012, par Thierry Cabot

Comme j’ai peur ; ma foi s’enlise.
L’espoir s’écaille en gémissant.
Un air de fado grimaçant
Me tue et retue à sa guise.

L’épouvantable et lourde bise
Incrustée en moi jusqu’au sang,
Rend ce jour d’hiver qui descend
Plus éteint qu’une messe grise.

Sais-je où défaille ma raison ?
Le soir tendu vers l’horizon,
Etrangle l’espace livide.

Mes rares biens se sont enfuis.
Le vide sans cesse, le vide
Me fait oublier qui je suis.

***

Poème extrait de La Blessure des Mots.