Accueil > Littérature > Poèmes > Ma ville

Ma ville

mardi 27 novembre 2012, par Michaël Adam

Vieille cité millénaire d’Abraham et de Josué,
Aujourd’hui peuplée d’immigrants destitués,
Ville des alliances, ancienne province de Judée
Parsemée de puits et de mosaïques reconstituées,

Berceau de culture et de traditions restituées,
Beer-Shéba des conquêtes et de toutes les ruées,
Capitale ou métropole, maintes fois statuée,
Aux romains puis aux byzantins substituée,

Ottomans et britanniques vinrent s’y entre-tuer.
Dans les ruelles vétustes, envahies par les prostituées,
On voit les sépultures de tous ces soldats tués
Sur un gazon où leur mémoire est perpétuée.

Bastion des ouvriers étrangers, conspuée et huée,
Délaissée par les touristes et les bourgeois infatués,
Vieille cité biblique où l’abandon est trop accentué,
Moi qui vis là dans ce bourg aujourd’hui mal situé,

A tes sites délabrés, je ne veux ni ne peux m’habituer,
Et pour ton salut, je veux m’échiner et m’évertuer,
Pour faire renaître ta splendeur passée, il y a tant à effectuer,
Car tu es belle, vieille ville, et je t’aime pour ce que tu es.