Accueil > Littérature > Poèmes > Depuis que la terre est ronde

Depuis que la terre est ronde

lundi 18 mars 2013, par Michaël Adam

J’ai cherché aux quatre coins du monde, dans chaque recoin,
J’ai tendu le cœur, j’ai mendié, pour un sourire d’Ève,
Mais comme la terre est ronde, j’ai perdu mon coin,
Là où était le paradis, là où les jours se lèvent.

Moi le énième maillon d’une chaîne qui se déchaîne,
Je regarde dans les yeux mes illusions et les mensonges,
Moi qui n’ai pu fuir les traditions qui m’enchaînent,
Je voulais tant que mon passage soit plus qu’un songe.

Depuis que la terre est ronde, j’ai perdu mon coin
Incendié, carbonisé par les flammes d’une géhenne
Gardée par des hommes dont le visage était un groin
Et qui me regardaient, moi l’enfant, avec tant de haine.

Et maintenant que le dénouement me paraît si proche,
Que mes chimères sont tapies derrière une vie si brève,
Je regarde ceux dont le visage est taillé dans la roche :
Depuis que la terre est ronde, il n’y a plus de coin pour mes rêves.