Accueil > Littérature > Portraits d’écrivains > Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar

samedi 25 mars 2006, par Chartrand Saint-Louis

AVANT-PROPOS

Marguerite Yourcenar fut, sans conteste, une écrivaine majeure du XXe siècle. Elle a traversé ce siècle en portant un regard neuf et ouvert sur toutes les dimensions de la vie. Son intelligence vive, son vaste savoir et sa curiosité débordante ont marqué chacune des pages d’une oeuvre riche et complexe.

Cette femme était animée par un réel « esprit religieux » dans le sens où l’entendait Krishnamurti, c’est-à-dire dans « un état de relation avec ce qui est noble, avec ce qui est grand ».

Marguerite Yourcenar appartient à cette catégorie d’écrivains qui ouvre des voies, nourrit la réflexion et invite à la sagesse.

Ce long article, en cours de rédaction, vise à lui rendre hommage. Notre désir est de faire entendre sa voix, de donner le goût de la lire et de découvrir autant l’oeuvre que la femme.

***

VIE, ENFANCE ET ÉPOQUE

  • Date et lieu de naissance

Marguerite Yourcenar est née le 8 juin 1903 à Bruxelles.

  • Milieu et enfance

Sa mère, Fernande de Cartier de Marchienne (née en Belgique), meurt quelques jours après sa naissance, d’une fièvre puerpérale.

Peu de temps après, son père, Michel de Crayencour (« Yourcenar » est une anagramme composée à partir de la transposition des lettres de son nom de famille) ramène l’enfant dans la propriété familiale du Mont-Noir (au nord de la France).

« C’est là qu’elle va passer sa petite enfance, mis à part des séjours hivernaux dans le Midi de la France ou chez une sœur de sa mère, une infirme habitant Bruxelles, Jeanne de Cartier de Marchienne. Elle apprend à connaître sa grand-mère Noémie, une sorte de dragon domestique ; elle découvre peu à peu les généalogies familiales, où, comme partout et peut-être davantage compte tenu du milieu social, se lit l’instabilité des fortunes et des sentiments. » ([1], p. 50-51)

  • Influence paternelle

L’éducation de Marguerite Yourcenar fut supervisée par son père. En tant qu’esprit indépendant, il la laissa entièrement libre d’utiliser sa bibliothèque et il lui offrit les meilleurs précepteurs.

***

PARCOURS

  • Les bouleversements de la guerre 1914-1918
  • Sa vie en Europe
  • Les bouleversements de la guerre 1939-1945
  • Sa vie en Amérique

***

OEUVRE

  • Roman
    • Alexis ou le traité du vain combat
    • Anna, Soror ...
    • La nouvelle Eurydice
    • Denier du rêve
    • Le coup de Grâce
    • Mémoires d’Hadrien
    • L’Oeuvre au noir
    • Un homme obscur
    • Une belle matinée
  • Poésie
    • Le Jardin des chimères
    • Les dieux ne sont pas morts
    • Feux
    • Les charités d’Alcippe
  • Théâtre
    • Électre ou la chute des masques
    • Le mystère d’Alceste
    • Qui n’a pas son Minotaure ?
    • Rendre à César
    • La Petite Sirène
    • Le Dialogue dans le marécage
  • Essai
    • Pindare
    • Les Songes et les Sorts
    • Sous bénéfice d’inventaire
    • Mishima ou la vision du vide
    • Le Temps, ce grand sculpteur
    • En pèlerin et en étranger
    • Sur quelques thèmes érotiques et mystiques de la Gita-Govinda
  • Traduction
    • Virginia Woolf, Les Vagues
    • Henry James, Ce que Maisie savait
    • Constantin Cavafy
    • Fleuve profond, sombre rivière, les « Negros Spirituals »
    • Hortense Flexner
    • Poètes grecs, La Couronne et la Lyre
    • James Baldwin, Le coin des « Amen »
    • Yukio Mishima, Cinq Nô modernes
    • Blues et Gospels
  • Nouvelle
    • Nouvelles orientales
    • Le premier soir
    • Maléfice
  • Autobiographie (Trilogie : Le Labyrinthe du monde)
    • Souvenirs pieux
    • Archives du Nord
    • Quoi ? l’Éternité
  • Textes recueillis par Marguerite Yourcenar
    • La voix des choses
  • Récit de voyage
    • Le tour de la prison
  • Correspondance
    • Lettres à ses amis et quelques autres
    • D’Hadrien à Zénon : correspondance, 1951-1956
  • Conte
    • Conte bleu
    • Le cheval noir à tête blanche
  • Entretiens
    • Les yeux ouverts : entretiens de Marguerite Yourcenar avec Matthieu Galey
    • Entretiens radiophoniques de Patrick de Rosbo avec Marguerite Yourcenar
    • Portrait d’une voix : vingt-trois entretiens, 1952-1987

***

PERSONNAGE DE ROMAN

  • Zénon (L’Oeuvre au noir)

L’auteur développa un très long rapport avec ce personnage choisi et imagé dès l’adolescence, mais qui lui révéla tous ses secrets qu’à partir de sa propre maturité.

***

MAXIMES ET PENSÉES

« Il y a des êtres à travers qui Dieu m’a aimé »
(Phrase attribuée à Saint-Martin, philosophe du XVIIIe siècle)
([2], p. 309)

***

RÉFLEXION

  • L’amitié
  • L’amour
  • L’art d’écrire
  • Le bouddhisme
  • La condition des femmes
  • L’écologie
  • L’éducation
  • L’esclavage
  • L’homosexualité
  • L’individualisme
  • La littérature
  • La mort
  • Le mysticisme
  • Le nationalisme
  • Le principal but de vivre
  • Le progrès
  • La protection de l’environnement

Dans les années 1955-1958, Marguerite Yourcenar va adhérer à divers groupes pour la protection de l’animal, de l’air, de l’eau et du milieu naturel. Elle abordera fréquemment ce thème de la protection de l’environnement dans ses ouvrages, articles de journaux et autres déclarations. ([3], p. XXVI-XXVII)

  • Le racisme

Au printemps 1961, au moment où Marguerite Yourcenar termine ses traductions de Negro Spirituals, elle séjourne dans le Sud des États-Unis (Virginie et Kentucky). Elle descend et remonte le Mississipi de Cincinnati à la Nouvelle-Orléans. Ce voyage la place en présence de la misère des Noirs et de leurs difficultés d’intégration.
([3], p. XXVII)

  • Le savoir, la connaissance et la méthode
  • La sensualité, la volupté et le désir
  • La surpopulation
  • Le tantrisme

***

INTÉRÊTS ARTISTIQUES

  • Giambattista Piranesi, dit Piranèse
  • Paul Klee

INTÉRÊTS HISTORIQUES

  • Période hellénique
  • II-Ve siècle
  • Moyen-âge
  • Renaissance

INTÉRÊTS LITTÉRAIRES

  • Yukio Mishima
  • Henri Millon de Montherlant
  • André Gide
  • Marcel Proust
  • Rainer Maria Rilke

INTÉRÊTS MUSICAUX

  • Bob Dylan
  • Negro-spirituals

Fleuve profond, sombre rivière, les « Negros Spirituals », contient une rédaction sur les conditions sociales et psychologiques des Noirs, à l’époque esclavagiste, quand les negro spirituals sont nés, de même que des Chants de la liberté.

INTÉRÊTS THÉÂTRAUX

  • Kabuki

VOYAGES ET PAYS VISITÉS

  • Italie
  • Grèce
  • Égypte
  • Maroc
  • Inde

***

Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

Membre étranger de l’Académie du 18 avril 1970 au 17 décembre 1987.

Académie française

Élue à l’Académie française, au fauteuil de Roger Caillois, le 6 mars 1980 (3e fauteuil) et reçue sous la coupole le 22 janvier 1981 par Jean d’Ormesson.

Centre international de documentation Marguerite Yourcenar

Société Internationale d’Études Yourcenariennes

***

Lecture :

Bernier, Yvon. En mémoire d’une souveraine : Marguerite Yourcenar. Montréal : Boréal, 1990, 165 p. (cote Dewey : 848.9 Y81 Yb)

Blot, Jean. Marguerite Yourcenar. Paris : Seghers, 1980, 179 p. (cote Dewey : 848.9 Y81Yb)

Marguerite Yourcenar, du Mont-Noir aux Monts-Déserts : hommage pour un centenaire ; textes réunis et présentés par Anne-Yvonne Julien. Paris : Gallimard, 2003, 202 p. (cote Dewey : 848.91 Y81 Yja)

Sarde, Michèle. Vous, Marguerite Yourcenar : la passion et ses masques. Paris : Laffont, 1995, 425 p. (cote Dewey : 848.91 Y81 Xs)

Savigneau, Josyane. Marguerite Yourcenar : l’invention d’une vie. Paris : Gallimard, 1993, c1990, 789 p. (cote Dewey : 928.41 Y81s)

***

Sources :

[1] Jacquemin, Georges. Marguerite Yourcenar. Lyon : La Manufacture , 1985, 249 p. (coll. « Qui suis-je ? ») (cote Dewey : 848.91 Y81 Yj)

[2] Yourcenar, Marguerite. Les yeux ouverts : entretiens avec Matthieu Galey. Paris : Éditions du Centurion, 1980, 320 p. (cote Dewey : 928 .41 Y81)

[3] Yourcenar, Marguerite. Oeuvres romanesques. Paris : Gallimard, 1982, 1243 p.