Accueil > Littérature > Portraits d’écrivains > Henning Mankell

Henning Mankell

samedi 30 avril 2005, par Jean-Claude St-Louis

Henning Mankell est né à Stockholm en 1948. Précoce, il écrit son premier livre à l’âge de 7 ans. Il se passionne très tôt pour l’Afrique. Il abandonne d’ailleurs ses études à 16 ans pour y entreprendre un voyage. Le théâtre est aussi pour lui, une véritable passion. A l’âge de 17 ans, il devient assistant metteur en scène. Il dirige aujourd’hui un théâtre au Mozambique. Il vit autant en Afrique qu’en Suède.

Les romans de Mankell sont captivants et l’intrigue est toujours bien structurée. Son héros, Kurt Wallander, possède un côté humain qui le rend sympathique. Il ne s’agit pas du super héros invincible, au contraire. Il nous rappelle l’inspecteur Colombo, de la série télévisée du même nom. J’ai bien aimé « La cinquième femme », « Les morts de la Saint-Jean », « Les chiens de Riga », « Le guerrier solitaire », « La lionne blanche » et « la Muraille invisible ».

A travers son héros, Mankell s’interroge sur notre monde en mutation. Il rend l’enquête policière passionnante, grâce à un sens aigu de l’introspection, de la description et du style. Il a obtenu de nombreux prix littéraires et ses livres sont traduits en 23 langues à travers le monde.