Accueil > Littérature > Poèmes > Fleurs

Fleurs

vendredi 29 septembre 2006, par Jean-Claude St-Louis

Pensées magiques de ce bel univers
Ô forces infinies de coloris divers
Harmonies dont les tons mêmes se surpassent
Odorantes féeries qui jamais ne nous lassent

Fragiles ornements dont les fines pétales
Savent si bien ravir les yeux qui se régalent
Vous qui créez sans peine avec vos beaux atours
L’atmosphère enivrante où se complaît l’amour

Dans les jours bénis des grandes réjouissances
Où les gens vont fêter, vos splendides beautés
Dans un pur rayonnement, étalent leurs nuances
Vous seules savez combler les plus déshérités

Quand les derniers frissons de la vie vous délivrent
Vous terminez trop tôt un grand désir de vivre
Vos petites graines éparses que le vent va semer
Ne boiront plus jamais, au matin, la rosée