Accueil > Littérature > Poèmes > Désoeuvrement

Désoeuvrement

jeudi 5 juillet 2007, par Maurice Roth

Mes doigts jouent avec eux-mêmes
comme des chatons avec une pelote de laine
désoeuvrés.
Mais tout à l’heure à la prière
ils seront tous attentifs
à mes imperceptibles supplications.