Accueil > Littérature > Poèmes > Chimères

Chimères

mercredi 16 avril 2008, par Jean-Louis Millet

J’assemble les instants
en images d’un sépia suranné.
J’assemble les rêves
en coupe cristalline de réalité.
J’assemble les silences
en molles draperies de vacuité.
J’assemble les paroles
en lente et inaudible mélopée.
J’assemble les mouvements
en perceptible immobilité
J’assemble les futurs
en fenêtres sur l’éternité.
J’assemble les chimères.