Accueil > Littérature > Poèmes > ... dans le verre vide...

... dans le verre vide...

mercredi 4 mars 2009, par Jean-Louis Millet

Archive du silence universel,
le nulle part me fascine.
Cette inexplicable légèreté du vide.
Comme des parfums en débandade
sur la peau du ciel.
Homme de néant-silence en de lointains sommeils,
l’esprit, zonier, dans ma boîte d’os-crâne,
j’étais, je suis, je serai ... deux mains et
calligraphie d’un visage familier.
Un masque prophétique des états flegmatiques
dans la solitude du nombre.
Oeil de l’eau,
squelette du temps
ou porte de parole
car tout est jacasserie
dans la répétition des murmures,
le silence terrifie.
Alors, chercher la plénitude
dans ce que suppose l’aigu du réel
d’un cailloux dans ma chaussure
ou dans les lettres d’avant les mots
s’assemblant au fond de mes yeux clos
en amas de mots morts
dans ma géométrie des ombres.
Tous ces mots que je vois
dans le bâillement de la fente du monde
sous le halo des pierres femelles.
Tous ces mots à l’assaut du rêve
dans les aboiements du sommeil.
Lors, la chambre
aux murs élastiques
se donne au blanc,
blanc piqué de chiures bleues
de l’arbre à peinture.
Diffraction stratégique du souvenir
à la surface de l’étang laiteux
des laitances de lune.
Furie des féeries d’un feu fou ou
orgie des origines dans un chaudron d’haleine.
Des vertiges me touchent.
J’ai bu dans le verre vide du sens de la vie.

***

Ce poème est en ligne sur zen évasion dans le recueil "Lettres d’avant les mots".