Accueil > Littérature > Poèmes > B-Tribute (i.m. Bashung)

B-Tribute (i.m. Bashung)

mardi 24 mars 2009, par Jean-Louis Millet

la Mère Sup en a fait des heures sup
pour qu’ la Rouquine Carmel’Hit
parade à ton bras tout c’temps là
avec des hauts - en couleurs
et des bas - résilles. Yeah !
Figure imposée,
terminé
le saut à l’élastique en Vercors
Madame rêve de Goutte d’or
Puis Chloé t’a cloué
au Cantique des cantiques.

Vertige de l’amour sexe porte
pourtant t’étais pas Novice
t’avais osé Joséphine
sans rien dire de Gaby,
de Suzanne ou de Lise.
T’avais dit, bien avant ça
« C’est la faute à Dylan »
et chanté les mots bleus
ou encore
« je fume pour oublier qu’tu bois... ».
L’imprudence...
Mais « la nuit je mens » tu disais aussi
l’harmonica dans la poche,
rien ne presse, aucun express en vue !

et
un jour, clopin clopan, ta clope...
ta vie vas la vida

et
un jour highway 61
dans une tire bleu pétrole
t’es parti...

et maintenant,
connais-tu le secret des banquises ?