Accueil > Littérature > Poèmes > ... rien n’a été...

... rien n’a été...

mardi 14 avril 2009, par Jean-Louis Millet

« La lumière griffa l’ombre ascétique et secrète
où les formes se fondaient en lettres d’avant les mots
puis venaient s’assembler au fond de mes yeux clos
en images 3D vêtues d’un soleil torride.
Lors je peignis les dunes tels rocs coagulés
à grands traits d’aquarelles et de lavis discrets
autour de pieds furtifs ne laissant pas de trace. »
Otto Zig, Peindre les dunes

Ombre ascétique,
secrète,
griffée de lumière
Formes fusionnées
en lettres
d’avant les mots
Œil. Fond

Assemblages-images
3D vêtues torrides
Sueur de résine
Ressac de soleil
Ecume de nuages
Marée basse

A grands traits
de cyprine de lune
je peins les dunes
Lavis
en pâleurs obscures
fureurs coagulées
façon sperme d’étoile

Autopsie !
L’émoi est mort
Deuil de lumière
là où le temps repu
se rompt
Rien n’a été...

***

Ce poème est en ligne sur zen évasion dans le recueil "Lettres d’avant les mots".