Accueil > Littérature > Poèmes > Les biens nantis

Les biens nantis

lundi 25 juin 2007, par Jean-Claude St-Louis

Vous les biens nantis, connaissez-vous la faim
Le ventre qui se contracte et le regard avide
Quand on est indigents, toujours les poches vides
Et qu’on n’a que la route sans espoir pour demain ?

Vous les biens nantis, connaissez-vous la honte
Les épaules qui se voûtent sous le poids du chagrin
Quand sa part dans la vie consiste en quelques pains
Quand vous, nantis, les richesses vous inondent ?

Vous les biens nantis, connaissez-vous la peur
D’être soumis aux caprices, à la colère du temps
Chaque jour à la merci de tous les éléments
Quand on est démunis devant tous les malheurs ?

Vous les biens nantis, connaissez-vous la rage
De voir tant d’injustices sur cette terre immonde
Tassés dans des taudis, méprisés par le monde
Sans connaître de joies, comme des bêtes en cage ?

Vous les biens nantis, connaissez-vous la haine
Celle qui vous étreint, et les bas sentiments
Quand on ne veut rien d’autre que répandre le sang
Quand sortant du néant, les passions se déchaînent ?

Vous les biens nantis, connaissez-vous tout cela
Vous qui fermez les yeux sur toute cette misère
Qui n’avez que mépris pour les pauvres de la terre
Peut-on, sans conséquence, vivre ainsi ici-bas ?