Accueil > Littérature > Poèmes > Senteurs d’automne

Senteurs d’automne

lundi 17 novembre 2008, par Michaël Adam

J’ai aimé la fragrance des pétales de velours
Et l’automne venu, le bouquet des orangers
Aux branches chargées de fruits lourds
Qui laissent à peine passer un rayon passager.

J’ai aimé le savon liquide à l’odeur de fraise
La senteur revigorante de la première ondée
Le fumet de mon jardin où crépitait la braise
Et le parfum qui émane des oueds inondés.

J’ai aimé les effluves du déclin du jour
À l’heure où dans le ciel la lune se met à poindre
Les oiseaux adoptant mon arbre comme lieu de séjour
En écoutant leur chant, mon mal se faisait moindre.

J’ai aimé l’arôme du thym et de la sarriette
L’odeur fraîche et nouvelle d’un possible espoir
La senteur agréable des étudiantes guillerettes
Qui fait oublier les catastrophes et les déboires.

Je retiendrai, entre tous ces biens périssables
L’odeur d’une vie imprégnée de parfums
L’arôme de la mer qui vient embrasser le sable
Et l’effluve de l’amour qui jamais n’a de fin.