Accueil > Société > Psychologie > Conseils pour décrocher du milieu du travail

Conseils pour décrocher
du milieu du travail

dimanche 19 février 2006, par Chartrand Saint-Louis

  • Se laisser des messages ;
  • Apprendre à dire non ;
    (un dossier de plus quand on est submergé ? Une promotion au moment où on veut prende davantage de temps pour soi ou pour sa famille ? Les refuser ! Surtout, ne pas se sentir coupable !)
  • Renouer avec notre corps ;
    (un massage, une séance dans un spa ou toute autre activité qui chasse les tensions, apaise l’esprit en ébullition et procure un bien-être général)
  • Apprendre à déléguer ;
  • Lire pour le plaisir ;
  • Décider de l’heure à laquelle on quittera le bureau (dès le matin) ;
  • Faire du bénévolat ;
  • Faire silence ;
    (éteindre cellulaire, téléavertisseur, radio ou téléviseur, après une certaine heure)
  • Dresser une liste des choses à faire pour le lendemain ;
  • Adopter un animal de compagnie ;
  • Rentrer à pied à la maison ;
    (si on habite trop loin pour marcher jusqu’à la maison, descendre une ou deux stations de métro plus tôt ou stationner l’auto plus loin du bureau)
  • Fuir les 5 à 7 du bureau ;
    (décrocher, c’est aussi tirer un trait sur les conversations qui ne tournent qu’autour du boulot)
  • S’autocensurer ;
    (faire un pacte avec nos amis ou nos collègues : on ne parle pas du boulot, à moins d’un événement majeur)
  • Élaborer des projets personnels ;
    (préparer un voyage, planifier une activité ou jardiner)
  • Ne rien faire ;
    (s’allonger et se permettre de rêver, laisser vagabonder notre esprit)
  • Consacrer du temps à ses amis ;
    (pour flâner ou se redécouvrir)
  • Organiser ses weekends ;
    (un brunch entre amis, une matinée au concert ou une sortie au cinéma)
  • Prendre le temps de décompresser ;
    (prendre le temps qu’il faut après, passer à autre chose)
  • Suivre des cours ;
    (danse, tricot ou yoga, ... pour s’obliger de quitter le bureau et se ressourcer)
  • S’accorder une marge d’erreur ;
    (s’accorder le droit à l’erreur et aux petits oublis inévitables enlève de la pression)
  • Entreprendre une thérapie.
    (pour mieux réfléchir à notre mode de vie et à l’importance que l’on accorde au travail. Il sera possible après de prendre des décisions éclairées).