Accueil > Littérature > Poèmes > L’invisible

L’invisible

lundi 7 juin 2010, par Michaël Adam

Je veux te parler de cet abstrait si flagrant
Te décrire cette chose qui se dérobe au regard
Et te dire le secret d’un monde infiniment grand
Que seul le coeur sait contempler d’un oeil hagard.

Je veux te montrer ce cosmos inaudible, imperceptible
Qui distille mon sang en dehors de l’infiniment petit,
Je veux te parler de ce trouble qui me rend susceptible
Qui m’élève ou me sape et de la vie me donne l’appétit.

Je veux te raconter les effets de cette essence magique
Qui sait dissoudre la misère, la peur et la peine,
Je veux te dire ce qui fait de mes sens un cirque
Et te décrire ces battements que tu entends à peine.

Je veux te parler de ce flux puissant et invisible
Qui déferle, se soulève et s’abat, comme une houle,
Dans l’espace qui contient tout ce qui n’est pas visible
Qui fait du mal, ou du bien, et qui fait perdre la boule.

Je veux te parler de cette émotion que tu génères
Par ta présence, ou ton absence, de cet élan corrodant
Qui mord à pleines dents dans ma vie qui dégénère.
Je veux te dire qu’il coule pour toi cet acide mordant.